Père GRÉGOIRE (Kroug),

moine iconographe,

au skit de 1948 à 1969

img036recadreep-gregoire

Né en 1908 à Saint Pétersbourg dans une famille estonienne, le Père GRÉGOIRE reçut une solide formation artistique à l’Ecole d’Art Appliqué de Réval (l’actuel Talinn) et à l’Académie des Arts de Youriev.

En 1931, il partit pour Paris avec sa mère et sa sœur, et s’inscrivit à l’Académie Russe. Là, il rencontra plusieurs iconographes et travailla avec eux. Après plusieurs épreuves de santé, il est pris en charge par le Père Archimandrite SERGE et rejoint sa paroisse de Vanves.

En 1948, il devient moine au skit du Saint Esprit. A partir de ce moment, il se consacre exclusivement à la peinture d’icônes. Il peint les iconostases des églises de la Trinité à Vanves (92), du Saint Esprit à Clamart (92), de l’icône de la Mère de Dieu d’Ibérie de la colonie de vacances d’Hauteville (50), de l’ex-église de Grosrouvre (78) détruite depuis, de Saint Séraphim de Sarov à Montgeron (91), de Sainte Marie Madeleine à La Haye (Pays Bas), du monastère de Saint Jean Baptiste à Maldon (Angleterre), du monastère de la Mère de Dieu Znaménié à Marcenat (15), mais surtout, non seulement l’iconostase, mais l’église toute entière, des Trois Saints Hiérarques à Paris (XVe), de l’icône de la Mère de Dieu de Kazan à Moisenay (77) et du skit du Saint Esprit au Mesnil Saint Denis (78). C’est là qu’il finit ses jours en 1969. Sa tombe se trouve au chevet de cette même église.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *